By URL
By Username
By MRSS
Enter a URL of an MRSS feed
 
or

Les violences interreligieuses n’ont pas connu de répit en Centrafrique même le jour de Noël. Au moins une dizaine de civils ont été tués depuis ce mercredi d’après une source hospitalière. Et ce jeudi, l’armée française a lancé ce jeudi une opération de sécurisation dans deux quartiers de la capitale Bangui.La veille des soldats tchadiens ont été attaqués par des milices chrétiennes “anti-balaka”. Cinq d’entre eux ont été tués.Dans une tribune publiée dans Le Monde, l’archêveque de Bangui et le présidentde la communauté islamique de Centrafrique, mettent en garde contre, une “dynamique irrépressible et dangereuse” si “rien n’est fait”. Ils ont appelé l’ONU à déployer “de toute urgence” une force de maintien de la paix en Centrafrique, où sont déjà mobilisés 1600 soldats français et plus de 4000 hommes de la Misca, la force africaine.Des forces auxquelles des centaines de militaires marocains devraient se joindreLa Misca, elle, a annoncé ce mercredi le prochain départ de Bangui des troupes tchadiennes et leur redéploiement vers le nord du pays.Avec AFP et Reuters